Tuteur et Stagiaire : Photocopie VS Responsabilité

Tuteur et Stagiaire : Photocopie VS Responsabilité

Photocopies ? Machines à café ? ou… Mise en pratique ? Prise d’initiatives et responsabilités ?

Dans la réalisation d’un stage, le rôle du « tuteur de stage » (ou référent ou mentor d’une façon générale) est primordial. Cette personne représente le lieu de stage, donne une première image de ce que le stagiaire va découvrir et mettre en pratique. Son rôle est de suivre de près l’évolution du projet de stage et de favoriser la transmission de la culture professionnelle et institutionnelle. Sa collaboration avec le centre de formation est essentielle.

Il doit se montrer flexible par rapport à la situation et aux capacités du stagiaire. En effet, il s’agit d’un processus d’accompagnement progressif et individualisé où le référent de stage doit adopter une posture relationnelle qui varie entre proximité et distance. Professionnel disponible et à l’écoute, le référent de stage doit répondre à ce besoin d’échanges et d’informations de la personne qui « débute ». Sincère et respectueux, il doit également effectuer des feedbacks de façon continue et encourager l’apprentissage et la réalisation des objectifs préétablis conjointement dans la construction du projet de stage.

A d’autres moments, il est également intéressant que le référent prenne de la distance et responsabilise la personne stagiaire en l’aidant à prendre des initiatives. Exprimer sa confiance et savoir s’effacer est donc important tout comme lui faciliter l’accès aux informations nécessaires. La réalisation d’un stage participe également à l’apprentissage du travail d’équipe, de par la relation entre le référent et le stagiaire mais aussi par la participation du stagiaire au sein d’actions plus collectives ou avec d’autres collègues.

Professionnel responsable, le référent de stage doit montrer l’exemple dans sa pratique quotidienne. Accompagner une personne en stage ou un jeune professionnel demande un engagement personnel et professionnel, une capacité d’observation et d’analyse ainsi que de prise de distance avec sa propre pratique. Cette pratique d’accompagnement est riche puisqu’elle est source d’un apprentissage bidirectionnel (autant du stagiaire que du professionnel référent) : ceci grâce à l’échange de connaissances et à l’analyse des pratiques professionnelles. Elle permet donc de se remettre en question, ce qui est un élément essentiel dans le travail socio-éducatif.

Auteur

Professionnel de l'accompagnement social et de la relation d'aide, convaincu de l’importance de se former tout au long de la vie... et vous ?

0 Commentaire

Laisser un commentaire